photo de profil d'un membre

Grégoire FAUQUIER

Grégoire Fauquier

37 ans

Situation professionnelle

N'envisage pas de changer de poste actuellement

Résumé

Array

Expériences professionnelles

Attaché sectoriel energie/santé/economie numérique

Ambassade de France en Russie - Service économique régional , Moscou - Autres

De Septembre 2018 à Aujourd'hui

Adjoint chargé des relations économiques bilatérales balkans-turquie

Direction Générale du Trésor , Paris - Autres

De Septembre 2016 à Aujourd'hui

Chargé de mission "économie numérique"

Direction générale des entreprises - Ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique , Ivry-sur-seine - CDD

De Février 2012 à Août 2016

- suivi des travaux menés par l’OCDE dans le domaine des TICs (dans le domaine des politiques d'infrastructure et de services de communications électroniques, des statistiques et de l’économie de l’information) ;
- participation aux réflexions sur les enjeux économiques des technologies de l’information et de la communication et les stratégies numériques mises en place dans différents pays ;
- contribution à l'élaboration de la future stratégie numérique française ;
- suivi du label « Zone d'activité très haut débit ».

Rédacteur "affaires spatiales / grands projets d'équipements télécoms"

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET EUROPEENNES , Paris - CDD

De Novembre 2009 à Février 2012

- suivi des projets spatiaux européens (Galileo, GMES, Ariane), des organisations internationales et de l’Agence spatiale européenne ;
- soutien aux entreprises et opérateurs du secteur.

Chargé de communication

Autorité de régulation des communications électroniques et des postes , Paris cedex 15 - Stage

De Mars 2009 à Août 2009

- Élaboration du rapport d’activité annuel de l’Autorité ;
- Participation à la rédaction de « La Lettre de l’Autorité » (bimestrielle, 12 000 exemplaires) : interviews, rédaction d’articles, compte rendus de réunions, débats, conférences ;
- Chargé de l’« info du matin » en interne (sélection, résumé et synthèse des informations pertinentes à l’ensemble du personnel) ;
- Veille stratégique dans le secteur des télécommunications.

Formations complémentaires

M2 Droit des activités spatiales et des télécommunications

Université Paris Sud (Paris XI) - Droit spatial et télécoms

2008 à 2009

Premier diplôme au monde associant l’étude du droit de l’espace et des télécommunications, cette formation a été créée avec le soutien des milieux professionnels pour satisfaire des secteurs en pleine expansion demandeurs de diplômés hautement qualifiés. Elle vise à former des spécialistes des questions juridiques, règlementaires et politiques de deux secteurs stratégiques pour l'économie et la société :
•l'espace et l'aéronautique ;
•les télécommunications et l’écosystème digital.

La philosophie de la formation, définie dans le cadre d'un conseil réunissant l'université et 50 partenaires professionnels français et étrangers repose sur trois piliers :
•La professionnalisation ;
•L'international ;
•La pluridisciplinarité.

Le M2 est adossé à un centre de recherche, l'IDEST, et à une chaire internationale financée par Airbus, Orange et Thales. L’Agence d’évaluation et de la recherche et de l’enseignement supérieur (AERES), a accordé au M2 la note maximale de A+. Le M2 est classé n°1 par SMBG dans la catégorie « Droit du numérique et des communications électroniques » (2013 et 2014).

Parcours IEDG - Intégration économique et développement global

Université russe de l'Amitié des Peuples (Российский университет дружбы народов - РУДН) - Science politique

2006 à 2008

L’objectif de ce parcours bi-national, développé en partenariat avec l’université de l’Amitié des Peuples de Moscou, est de former les futurs acteurs de la coopération entre l’Europe et la Russie, que ce soit dans le domaine de la pratique des affaires, ou dans celui des relations institutionnelles.

Le parcours IEDG forme les étudiants à une compréhension complexe des questions et une connaissance des attentes des interlocuteurs russes.

Grâce à leur connais­sance approfondie de la langue, de la culture et des environnements institutionnels de la Russie et des pays de l’Union européenne, les étudiants diplômés de ce parcours sont de précieux alliés pour des structures publiques ou privées, désireuses de s’implanter ou de se développer à l’Est de l’Europe.

Interlocuteurs privilégiés des partenaires étrangers, ils sont à même d’évaluer les différences dans les contextes institutionnels, de fournir des informations pertinentes avant toute prise de décision, de comprendre les problèmes et de servir d’intermédiaires compétents dans leur résolution.

La formation au sein du parcours IEDG est caractérisée par une grande mixité.
La quatrième année se déroule à Bordeaux et comporte un tronc commun d’enseignements axés sur les théories, politiques et histoire des relations internationales ainsi que sur l’intégration, l’économie et le droit européens. La spécialisation offre une option : l’option « Institutions politiques » [IP] oriente les étudiants vers les organisations, administrations et institutions publiques, l’option « entreprises » [E] introduit au monde de l’entreprise.
La cinquième année se déroule à Moscou, à l’université de l’Amitié des peuples où se poursuit la spécialisation en option IP et option E en abordant ces domaines à partir des perspectives théoriques et de l’expérience propres au monde russe. La formation est dispensée en langue russe par une équipe pédagogique de l’université. L’année est ponctuée par la réalisation d’un stage de plusieurs semaines effectué en Russie, et par la soutenance d’un mémoire.

Licence

Université Paul Valéry (Montpellier III) - Histoire

2001 à 2004

La licence Histoire propose aux étudiants d’acquérir par l’étude des quatre grandes périodes de l’Histoire (histoire ancienne, histoire médiévale, histoire moderne et histoire contemporaine) une culture générale étendue, de solides connaissances de base dans chacune des périodes du passé et la maîtrise des outils fondamentaux de l’historien (esprit critique, capacités de synthèse, d’analyse et de présentation historique, maîtrise des outils bibliographiques, expression écrite et orale).

A partir de la deuxième année de licence d’histoire, les étudiants peuvent choisir de continuer leur parcours Histoire ou d’opter pour le parcours Histoire – géographie ou encore le parcours Histoire – relations internationales – sciences sociales (HIRISS).

Le parcours Histoire – géographie (L2 et L3) a pour objectif de former plus particulièrement les étudiants souhaitant présenter les concours de recrutement de l’enseignement, ces concours comportant des épreuves d’histoire et de géographie. Il permet également d’accéder à tous les masters recherche du domaine historique.

Le parcours Histoire – relations internationales – sciences sociales (HIRISS) (L2 et L3) offre une réelle ouverture internationale et permet aux étudiants de préparer divers concours (entrée en Instituts d’études politiques, en écoles de journalisme, fonction publique territoriale, européenne ou internationale).

Le parcours Histoire (L1 à L3) permet aux étudiants d’approfondir leurs connaissances dans le domaine de l’histoire et donne l’accès à une spécialisation dans la recherche ou la préparation des concours de la fonction publique territoriale ou d’État pour lesquels les compétences développées au sein du parcours sont vivement recherchées (culture générale, capacité de synthèse, esprit critique, qualités rédactionnelles).

Parcours officiels

Master Sciences Po Bordeaux – Relations Internationales / Etudes Internationales – 2008 – Intégration Européenne et Développement Global (IEDG)

Langues

Anglais - Courant

Russe - Technique